Forum dédié aux combats de la Poche de Trun - Chambois
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ze-Pole



Nombre de messages : 2432
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 18:44

Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB, loin donc des témoignages venant des unités de combat, blindés ou infanterie. Et pourtant, que serait une division moderne sans oreilles... ? ? ?
J'espère que mon intiative plaira. Il s'agit d'un témoignage que j'ai reçu il y a peu, totalement inédit. J'en laisse la primeur à ce forum !
Ze-Pole



Je suis né le 5 janvier 1925 à Nowogrodek, ville située maintenant en Biélorussie. Je fus déporté avec ma mère et ma soeur dans une ferme collective du Kazakstan jusqu'à ce que je puisse rejoindre les forces polonaises le 22 mars 1943, après l'accord passé par Sikorski le 30 juillet 1941. Je suis alors affecté dans la 8ème Division d'Infanterie et rejoins les forces libres en Iran. J'arrive en Ecosse le 17 octobre 1942 pour intégrer le 1er Régiment de Reconnaissance dans lequel je reçois une formation militaire complète : utilisation des radios, maniements d'armes légères, tirs à la mitrailleuse...
Je suis transferré, juste avant le Jour J, à l'Escadron de Transmissions de l'Etat-Major de la 1ère DB polonaise, comme radiotélégraphiste du véhicule de commandement de la Division. Ce véhicule était au centre des opérations divisionnaires avec le Général Maczek, de nombreux officiers et cinq autres radiotélégraphistes.
Le 29 juillet 1944, je débarque à Arromanches, et dans la nuit du 7 au 8 août, l'unité doit prendre position sur la ligne de front, mais nous sommes bombardés par des forteresses volantes américaines. Deux télégraphistes étaient chargés pendant les opérations d'utiliser les radios, tandis que deux autres se chargeaient de coder et décoder les messages (les codes étaient changés tous les jours), mais sous les bombes, la tête rentrée dans les épaules, nous restons tétanisés et ne pouvons que subir le déluge de feu. Les bombardiers larguèrent leurs bombes de plus en plus proches de nous. Pour sauver le Général et les membres de l'Etat-Major, il fut décidé d'évacuer tout le monde en urgence. Le capitaine Czarnecki et moi-même devions assurer les liaisons radios pour permettre au mieux ce retrait, tout en conservant la cohérence des mouvements et les liaisons entre unités. Si j'ai pu conserver mon calme pendant ces bombardements, je le dois au Capitaine Czarnecki qui par son calme communicatif, a évité le désordre. Je dois avouer que c'était là ma première expérience du feu ! Même maintenant, plus de soixante ans après, il ne m'est toujours pas possible d'exprimer véritablement ce que j'ai pu ressentir à ce moment-là. On peut aussi remercier le pilote canadien qui avec un petit avion de reconnaissance réussit à prévenir les pilotes de stopper leur bombardement meurtrier sur nos positions.
La Division reçut l'ordre ensuite d'attaquer Chambois/Montormel pour couper la route à l'unique voie de retrait de l'armée allemande. Ce qui suivit fut l'enfer. Ce fut la plus sanglante bataille à laquelle a participé la Division, celle qui permit d'encercler les Allemands et de compromettre leur fuite. Les visions qu'offrait le champ de bataille étaient épouvantables, comme l'odeur pestilentielle qui se dégageait. Pendant plusieurs semaines, je n'ai pu manger un seul morceau de viande...
Après avoir refait le plein de nourriture, de carburant et de munitions, la Division refit mouvement pour la Poursuite. Pendant ces déplacements, deux de nos véhicules s'arrêtèrent dans un champ. Les véhicules étaient séparés de 10 mètres l'un de l'autre. Comme j'étais très fatigué par le rythme imprimé à nos unités, je décidais de faire un somme sous l'un des deux véhicules radio, pour y être en sécurité, avec le chien qui nous servait de mascotte et que nous avions baptisé Cygan (Gitan). Plutôt que de sentir le chien, certains ont refusé de nous faire une petite place avec eux... Je ne sais pas combien de temps j'ai dormi lorsque je fus réveillé par une formidable explosion. Je ne compris pas aussitôt ce qui se passait jusqu'à ce que je vois l'autre véhicule radio... en feu ! Une bombe avait touché l'autre camion, tuant deux de mes amis. Merci Cygan...
Je me souviens surtout des regards de la population française, surtout à partir des secteurs de Rouen, et ensuite d'Abbeville. On nous offrait du vin et du calvados. Chaque fois que je suis revenu en France, après la guerre, pour des cérémonies, j'ai retrouvé ce regard plein de reconnaissance. Ce fut ensuite les combats en Belgique et en Hollande où la population, peut-être plus visible qu'en France il est vrai, nous réserva un accueil délirant, surtout à Breda. Il faut dire que grâce aux manoeuvres opérées par le général Maczek, la ville fut épargnée et on nous gratifia du statut de citoyen d'honneur et de nombreuses médailles nous y ont été remises.
Ce fut enfin l'entrée sur le territoire allemand. Nous avions compris alors que jamais nous ne retournerions dans notre Patrie. Je réalisais alors que l'armée polonaise et le gouvernement polonais en exil représentaient un problème pour les Alliés. J'ai servi dans la 1ère DB jusqu'en 1946, continua à être soldat jusqu'en 1948, année où je décide de redevenir civil. J'ai finalement obtenu une place dans la banque postale et ai même rejoint la Poste de Londres avec un poste à responsabilité. Je me suis marié, ai eu une fille et un petit-fils.
Je tiens à finir mon témoignage en indiquant qu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, une grande Parade de la Victoire fut organisée à Londres, réunissant tous les pays ayant combattu les nazis, à l'exception des contingents polonais... j'ai ressenti cette absence comme une insulte, et considère toujours que l'action des forces armées polonaises méritaient une meilleure conclusion !
Revenir en haut Aller en bas
http://maczek.blog4ever.com/blog/index-100395.html
SLAY49



Nombre de messages : 173
Age : 47
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 18:51

Bonjour,

Tres beau temoignage,et malheureusement encore une fois force est de reconnaitre la non reconnaissance des alliés pour leur...allié.J'avoue ne mettre jamais interéssé aux Polonais plus que celà,mais ZE POLE,tu m'en as donné l'envie (pour l'instant je m'interesse a Sosabowski à Arhnem)
Revenir en haut Aller en bas
Ze-Pole



Nombre de messages : 2432
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 18:58

SLAY49,
Sosabowski est hors sujet sur ce forum...
Ne va surtout pas brancher Poland44, membre de ce forum sur ce sujet... son grand-oncle a fait partie de la 1ère Brigade Aéroportée Polonaises de Sosabowski et a sauté à Dreil, à côté d'Arnhem, lors de l'opération Market Garden !
Les soldats polonais de Maczek sont aussi très intéresants à étudier.
Ze-Pole
Revenir en haut Aller en bas
http://maczek.blog4ever.com/blog/index-100395.html
Ze-Pole



Nombre de messages : 2432
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 19:02

SLAY49,
J'ai vais sûrement me faire charier... mais c'est quoi le symbole du cheval figurant à côté de ton pseudo ?
Ze-Pole
Revenir en haut Aller en bas
http://maczek.blog4ever.com/blog/index-100395.html
Tristan
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 2810
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 19:18

Il sagit de l'insigne de la 352e Infantrie Divisionen Ze - Pole, la division qui défendit Omaha Beach ( entre autres ), c'est ça l'insigne de Slay. oki

Superbe témoignage, merci bien.
Très interessant, et qui montre bien que les Polonais sont trop oubliés ... ( Pour que çela sorte de la bouche d'un vétéran c'est que c'est vraiment grave ... )
Il serait interessant que POland 44 nous parle de son grand - oncle, car j'ai uniquement vu les parachutistes Polonais en Holland dans le film " Un pont trop loin ".

Tristan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/oximois
Ze-Pole



Nombre de messages : 2432
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mar 19 Juin - 19:55

Et bien les paras polonais n'ont participé qu'à cette opération (Market Garden), en tant qu'unité composée. Certains ont sauté aussi sur le territoire occupé au sein d'équipes Jedburgh et SOE (même en Pologne !). La Brigade était prévue pour sauter sur Rambouillet ! Mais l'avance alliée très rapide n'a pas permis cette opération.
Ze-Pole
Revenir en haut Aller en bas
http://maczek.blog4ever.com/blog/index-100395.html
SLAY49



Nombre de messages : 173
Age : 47
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mer 20 Juin - 9:15

Absolument titi,d'ailleurs je pense que je vais changer,c'est pas politiquement correct,m'en excuse.
Revenir en haut Aller en bas
Ze-Pole



Nombre de messages : 2432
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mer 20 Juin - 9:32

SLAY49,
Je ne posais pas la question parce que j'étais choqué...
Cela permet de découvrir les insignes divisionnaires tu sais.
Ze-Pole
Revenir en haut Aller en bas
http://maczek.blog4ever.com/blog/index-100395.html
SLAY49



Nombre de messages : 173
Age : 47
Localisation : ANGERS
Date d'inscription : 25/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mer 20 Juin - 12:13

non je pensais pas que tu etais choqué,mais apres reflexion me suis dis scratch dejà avant c'etait la 116eme panzer,le soucis c'est que j'ai une ribambelle d'insignes divisionnaire,mais tous sont allemands....
Revenir en haut Aller en bas
Tristan
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 2810
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Mer 20 Juin - 13:06

Ton avatar n'était pas choquant, une insigne SS je pense que j'aurais sévis, mais une division comme ça, non c'est bon. oki
Mais restons sur le sujet de départ,

Tristan
Revenir en haut Aller en bas
http://www.flickr.com/photos/oximois
Poland 1944



Nombre de messages : 37
Age : 45
Localisation : Banlieue 78
Date d'inscription : 11/04/2007

MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Sam 23 Juin - 15:54

Pour info, concernant la parade de la victoire, seuls les aviateurs de la PAF avaient été invités mais par solidarité avec les autres armes, ils ont refusés, c'était le début de la guerre froide et une fois la guerre finit les alliés n'ont eu que faire de cette petite nation prise entre ces deux gros blocs USA URSS.
Vu où était affecté ce vétéran, il y aurait matière à développer ?
Revenir en haut Aller en bas
http://lataveau.club.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB   Aujourd'hui à 22:14

Revenir en haut Aller en bas
 
Témoignage de M. Kaminski, unité de transmissions 1ère DB
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les unités militaires lituaniennes
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» LA CONFIRMATION (témoignage)
» VIDÉO: Un réel fait vécu; Jésus m'a sauvé ! Témoignage d'une Québécoise :
» Mon petit témoignage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le forum de la Poche de Trun - Chambois :: Poche de Chambois :: La première division blindée polonaise-
Sauter vers: